Cannawatch

*

Cette rubrique vise à combattre  les horreurs de la « guerre au cannabis » et les exactions auxquelles elle donne lieu tous les jours de la part du système judicaire, douanier et policier.

On connait la logique de toute guerre : la fin justifie les moyens. Pour la gagner, il ne faut pas s’embarrasser des principes. D’où la fâcheuse  tendance de la justice et de la police à violer les principes généraux du droit dans les affaires de stupéfiants. Or 80% de ces affaires visent des détenteurs de cannabis et 80% d’entre eux sont des jeunes de 18 à 30 ans.  La jeunesse est donc la première victime de ces abus qui prétendent la protéger des dangers terribles du cannabis.

Cannawatch dénonce publiquement les auteurs de ces décisions  et de ces pratiques, où l’on viole la loi, en prétendant l’appliquer

Des abus que l’on retrouve au sommet de la hiérarchie judicaire (Conseil Constitutionnel, Cour de cassation…), au niveau des juges du fond (juges d’instruction, tribunaux, Cours d’appel…) comme à celui du Parquet (Procureurs, substituts, Procureur généraux…) ou des agents de la force publique (police, gendarmerie, douanes…).

Si vous êtes dans ce cas, et si vous êtes en mesure de prouver vos affirmations, contactez nous et nous ne manquerons pas de rendre public votre histoire. Ecrivez à legaliseit.net.cannawatch@gmail.com.

 

Sommaire :

A - Les horreurs de la Justice

  1.  Les horreurs du Conseil Constitutionnel
  2.  Les horreurs de la Cour de cassation
  3.  Les horreurs de l’instruction et du jugement

B - Les abus du parquet

  1.  La correctionnalisation illégale du planteur de cannabis.
  2.  La saisie abusive et enquete interminable

C - Les exactions douanière et policière

  1.  Tortures et actes de barbarie en garde à vue cannabis
  2.  Les saisies sauvages de cannabis par la police
  3.  Une saisie sauvage Gare du Nord
  4. Dénonciation anonyme et  perquisition illégale des gendarmes
  5. Les petits profits des douaniers